Osez l'eau

Vaincre la peur de (dans) l’eau nécessite une démarche appropriée.

“Caroline, 60 ans, apprend le dos crawlé et la brasse coulée. J’avais une grosse peur de nager en pro­fondeur, reconnaît-elle. Un week-end et dix séances m ‘ont complète­ment décoincée. Ce travail met en confiance et je le recommande à tout mon entourage.”

Caroline60 ans

“…Je tiens à vous exprimer ma sincère reconnaissance pour ce week-end vécu à la Providence. A tout ce qui a été exprimé par le groupe, dimanche soir, j’ajouterai ceci: j’ai apprécié de pouvoir vivre une expérience qui va au dela de la joie d’être plus à l’aise dans l’eau. Ce stage m’a permis de faire le point sur mes possibilités physique, de faire la vérité par rapport à ce possible, accepter ses limites…Votre attention au possible a été à la fois, stimulante et rassurante…”

Geneviève d’Amien

“Madeleine, 29 ans, qui fréquentait déjà la piscine, évitait les heures d’affluence par peur d’être bouscu­lée et éclaboussée . Les yeux tou­jours fermés, elle avait la hantise d’aller là où l’on perd pied et de nager sur le dos : Là, c’est parti. Je me sens à l’aise, avoue-t-elle. Non seulement j’ouvre les yeux sous l’eau mais je commence à y prendre plaisir.”

Madeleine29 ans

“Dont c’est la premiè­re séance, s’essaie à marcher dans l’eau tout en gardant l’équilibre. «J’ai failli me noyer à 8 ans, dit-il. Depuis j’ai peur, mais je veux vaincre mon appréhension et apprendre à nager». Il oublie peu à peu son stress en se concentrant sur la position allongée qu’il finit par adopter presque naturellement.”

Jacky52 ans

“Quel bonheur de retrouver le goût de l’eau, de reprendre confiance et de savoir que tout le monde peux évoluer dans l’eau et ce, grâce à une équipe sympathique et toujours à l’écoute.”

Michel Prieu

“Toutefois, je tiens à vous remercier de votre patience, votre gentillesse et votre savoir faire qui m’ ont permis en un week-end de réaliser ce que je me croyais incapable de faire depuis 20 ans; tout cela dans un climat de franche camaraderie.”

Christine Liercourt

Autres témoignages

“L’âge de la raison disent certains. Oui, certainement… A 40 ans, j’ai décidé que je n’aurais plus peur de l’eau et que j’apprendrais à nager. 40 ans ? bientôt un demi-siècle, oui, mais surtout 40 ans de distance avec l’eau…40 ans de peur de l’eau…40 ans pendant lesquels je n’ai pas pu profiter du bien-être qu’on ressent dans l’eau. 40 ans pendant lesquels, suite à un traumatisme avec l’eau durant mon enfance, j’ai tout de même essayé plusieurs fois de vaincre cette peur. Cours à l’école, cours avec des amis proches… j’ai essayé beaucoup de choses, et rien n’a marché. Un jour cependant, j’ai vu un reportage sur Osez l’Eau à la télévision, et là j’ai dit ‘banco !, je suis sûr que cette fois sera la bonne ». Et mon intuition s’est vérifiée. Grâce à leur gentillesse, à leur patience immense, et à leur pédagogie, à la fin du stage week-end, j’avais déjà repris confiance en moi, et j’avais même été au grand bassin. J’ai alors signé pour des cours chaque semaine. Quelques séances plus tard, je nageais la brasse. J’ai continué les cours durant quelques temps encore pour améliorer ma technique et renforcer ma confiance en moi, et maintenant, enfin, après 40 ans et quelques mois… je n’ai plus peur de l’eau, et je peux vous dire : vivement cet été pour que j’aille m’éclater dans la piscine du camping !!!”

Jean-Claude40 ans

“Bonjour à toute l’équipe,
Je souhaitai remercier toute l’équipe d' »Osez l’eau » (Arnaud, Renaud, Christelle ,morgane…) pour l’accueil et aussi pour toute la patience qu’ ils ont eut au cours de ce we…. Ce fut un we plein d’émotions, mais un we qu’il fallait vivre et qui vaut le coût d’être vécu…. Moi j’en ressort complètement différente et avec une autre vision de l’eau même si ma peur ne s’est pas enfui a toute jambe!!!! J’ai appris énormément sur l’eau et sur moi-même… Demain je n’aborderai plus une piscine de la même façon… Pour la suite j’envisage de m’inscrire à la piscine de Besançon et de continuer ma progression dans l’eau…. J’aimerai dire à tous ceux et celles qui hésitent encore de ne plus hésiter et de se lancer et de s’inscrire à ces stages qui nous font reprendre confiance en nous….. Encore un grand merci au 4 maîtres nageur qui nous ont accompagnés tout au long de ces moments et qui nous ont offerts un vrai moment de plaisir et de bonheur à être dans l’eau…..”

Claudine

“Bravo à ce merveilleux tandem « Guillaume et Yvan » qui utilisent douceur, patience, compétence, diplomatie, chaleur humaine ( même si l’eau est chaude ), pour apprendre à aimer un élément dont j’avais horreur et qui m’effrayait. Si, à priori, la dépense peut paraître un peu élevée » Avant le stage « , elle est très vite oubliée par l’immense bien-être que « OSEZ-L’EAU » apporte. Je me sens transformée et recommande vivement cette expérience à tous ceux et celles qui ont une peur de l’eau. Merci les maîtres nageurs, sauveteurs, et les ex-aquaphobes.”

Laure de Lomme

“Je viens de rentrer de Djerba où j’ai passé une semaine de vacances avec une personne ne connaissant pas Osez l’eau .

Nous lui avions parlé de l’Association Ozez l’Eau avec une ancienne aquaphobe et de la façon de procéder des maîtres nageurs, et nous l’avons entourée dans ses essais de natation. Elle a voulu se débrouiller seule et c’est là qu’elle s’est trouvée attirée vers la zone comportant une fosse permettant de plonger et ne sentant plus le sol sous ses pieds, a paniqué, d’où l’appel de mon amie qui était remontée sur le bord, et de cette dame en détresse.

Je suis fière de moi et par ricochet de l’association qui ma permis de vaincre ma peur. J’ai porté secours à une personne qui ne savait pas nager en profondeur et qui s’est affolée en étant entraînée par l’aspiration d’une grille vers une « fosse de plongée ». J’ai réussi à la ramener au bord de la piscine malgré qu’elle se débattait, sans paniquer moi-même. Il n’y avait pas de maître nageur pour surveiller la piscine couverte.

alors pour elle, je dis ‘MERCI OSEZ L »EAU » .
J’ai mis mon bras derrière sa tête pour la maintenir hors de l’eau en essayant de passer derrière elle mais elle s’agrippait et nous avons coulé plusieurs fois. J’ai réussi, grâce au mouvement de crawl, à avancer avec un bras pour la rapprocher du bord où son mari a pu lui saisir la main. je me suis accorchée à l’échelle et je l’ai maintenue avec mes bras sous les siens le temps qu’elle reprenne un peu son souffle mais elle était au bord de l’évanouissement. Un estivant, sapeur pompier, est arrivé et nous a aidé ensuite à la sortir et à l’allonger pour qu’elle reprenne conscience. Nous l’avons couverte avec des serviettes de plage pour la réchauffer et au bout d’1/4 d’heure elle s’est levée mais tremblait de peur.

Cette dame m’a non seulement remerciée immédiatement après avoir repris son calme, ainsi que son mari, mais le lendemain matin elle m’a sauté au cou pour m’embrasser en me remerciant de nouveau. Nous avons passé le reste du séjour ensemble et elle m’a donné ses coordonnées.”

Ex-Aquaphobe

“Il y a quelques temps, ma fille m’a inscrite au stage « Osez l’eau ». Je voyais cela un peu de loin et je me disais pourquoi pas ? Puis, au fur et à mesure que la date du stage approchait, le « trouillomètre » descendait, descendait, jusqu’au niveau au-dessous de zéro. Le jour du stage arrive, et là encore je n’étais pas rassurée. Je suis accueillie par Arnaud, avec son sourire et sa gentillesse, son humour aussi car, je le sens, il sait dans quel état d’esprit je me trouve. Je rencontre aussi les autres participantes qui n’en mènent pas large non plus, et là, se crée immédiatement un climat de soutien entre nous. Nous sommes 6 pour ce stage.

J’ai 53 ans et une histoire un peu douloureuse avec l’eau. Je « sais nager » la brasse, une brasse qui me fait si mal au dos, tellement ma tête doit rester hors de l’eau. J’ai l’impression que si mes cheveux se mouillent, c’est signe que je vais couler… J’ai aussi une polyarthrite rhumatoïde et les médecins préconisent la nage sur le dos, mais comment faire pour s’allonger dans l’eau quand on a peur ? Ce stage est donc pour moi l’occasion de voir si je peux surmonter ma peur.

Après un petit temps de présentation du stage et des maîtres nageurs, nous voilà partis dans la piscine, côté petit bain. L’eau est à 32°, quel bonheur ! Il n’y a déjà pas l’appréhension du froid. Avec patience et gentillesse, Arnaud nous explique la respiration et le rapport respiration/eau. Il nous explique l’élément « eau », un élément qui n’est pas hostile si on ne se débat pas et qu’on se laisse porter. J’essaie d’intégrer ce conseil. Nous mettons nos lunettes et nous commençons des exercices : d’abord bouche fermée mais les yeux ouverts, puis bouche ouverte et yeux ouverts. Une première pour moi. Avec différents exercices j’apprends à rassembler mes jambes, à me retourner dans l’eau, et, comble du bonheur, à m’allonger sur l’eau. Je me rends compte alors que l’eau me porte, à tel point que j’ai la sensation que je pourrais rester des heures dans cette position de bien-être. Je fais la planche et je découvre ce que cela veut dire. Arnaud nous apprend aussi à revenir en position initiale et à repartir en planche ventrale, puis à se déplacer sur le dos. Il nous fait ressentir différentes sensations dans l’eau ; la glisse, la vitesse sur l’eau, puis les mêmes exercices sous l’eau… Et c’est là que j’ai compris que l’eau n’était pas mon ennemie, que je pourrai désormais nager sans peur. J’ai eu alors envie d’aller dans le grand bain où nous avons répété les mêmes exercices, toujours accompagnées. J’ose un saut en tenant la main d’Arnaud et je continue en brasse, une brasse qui désormais ne me fais plus mal au dos, ni aux cervicales.

C’est la fin du stage, douche, puis petite réunion de conclusion. Dire ce que j’ai ressenti m’a été difficile sur le moment tant j’avais envie de pleurer : la fatigue, l’émotion, mais surtout la joie d’avoir pu surmonter ce qui jusque là me semblait infranchissable, la peur de l’eau. Je ne prétends pas être un vrai poisson dans l’eau, mais je me suis réconciliée avec cet élément.

Je voudrais remercier de tout cœur Arnaud pour son savoir faire, sa gentillesse, sa disponibilité, son humour, sa patience, ses encouragements.

Je voudrais remercier Anne, la marraine du stage viennois, qui est venue nous apporter son expérience d’ancienne « peureuse » et que l’on a bien fait rire avec nos expressions locales.

Je voudrais remercier également Lucie et Bérangère qui ont toujours été là avec leur disponibilité et leurs précieux conseils.

Je voudrais remercier toutes les participantes avec lesquelles un climat de sympathie et d’encouragements mutuels s’est instauré.

Un grand merci à tous et longue vie à « OSEZ L’EAU » antenne viennoise.”

Liliane M

“VOYAGE EN THAÏLANDE du 17 Avril 2011 au lundi 25 avril 2011

Départ le 17 avril 2011 pour Phuket en Thaïlande. Premier rassemblement à Lille Lesquin des 21 personnes dont 11 stagiaires, 3 maîtres nageurs et 7 accompagnants. Transfert en navettes pour l’aéroport de Bruxelles pour un décollage prévu à 15h35. Arrivée à Phuket à 8h du matin heure locale soit 3h du matin heure française.

Installation au Thavorn Beach Village, constitué de multiples bungalows répartis dans un magnifique jardin exotique, au milieu des orchidées et autres végétations. Prise de connaissance de la plage et des diverses piscines de l’hôtel et constitution des groupes par niveaux.

Mardi matin, à la piscine de l’hôtel, vérification du matériel et reprise des bases de la natation avec palmes, masques et tubas.

L’après midi, la plage, compte tenu de la mer agitée nous avons pris une navette qui nous a déposés sur la plage de Patong, malgré cette mer agitée, les maîtres nageurs nous ont appris la maitrise des vagues, le self contrôle et la nage sans palmes.

Mercredi départ pour la journée en vedette rapide vers les plages de Phi Phi, Maya Beach et Khai Nok. Trois plongées en mer à partir du bateau pour admirer les poissons colorés, les poissons perroquets, les poissons clown (némo) et les coquillages (bénitier). La journée libre du jeudi a été consacrée aux achats.

Vendredi tôt le matin, départ pour prendre le bateau en direction des iles Similan. Après 1h30 de mer arrêt sur une plage de sable blanc de Koh Liang. Par 10 mètres de fond nous avons pu admirer à plusieurs reprises la faune sous marine avec sa végétation. Après un déjeuner bien mérité nous sommes repartis pour une autre plage, celle de Koh Ba Ngu, où nous avons rencontré en plus des jolis poissons, d’admirables méduses, roses et blanches. Un goûter nous a été servi par le personnel du bateau, puis retour à l’hôtel.

Samedi, visite du temple de Chalong le matin, ainsi que la statue du gros Bouddha. L’ après midi baignade en mer après 45 minutes de navette. Compte tenu des rouleaux impressionnants, les maîtres nageurs nous ont appris à appréhender les vagues et à savoir plonger dedans pour éviter de se faire emporter.

Dimanche, piscine pour la plupart des participants.

Départ lundi matin vers 7h pour un décollage à 10h35 du matin. Arrivée à Bruxelles à 18 heures, heure française.”

Stagiaire en mer chaude Thailande

“Les mots nous ayant tous manqués au débriefing hier soir, après un WE riche en émotions et en dépense d’énergie, voici quelques lignes à retardement… après avoir accusé le coup, épuisée et … un peu courbaturée !! …(rires !) Merci, un grand merci à toi ……… (tu as été génial !), aussi à andré, marie jeanne, andrée (nos « parrain », « marraines ») et à pascal, brigitte et jocelyne, un groupe accueillant, sympathique ayant remporté je crois lors de ce WE la palme de la bonne humeur et du fou rire ! Ce WE fut grandiose grâce aussi à votre professionnalisme, à votre patience, à votre écoute, à votre mise en confiance, à votre délicatesse, à votre soutien, à votre convivialité, … les mots me manquent pour exprimer la grandeur du phénomène, les émotions qui m’ont envahies et m’envahissent encore, un WE qui restera à jamais gravé ! … et auquel je penserai à chaque fois que maintenant je m’aventurerai dans une piscine ou dans une mer … merci, merci, merci c’est énorme le bien que vous m’avez fait…sans vous je ne serais pas parvenue à être aussi à l’aise dans l’eau (même s’il y a encore un peu de travail pour la suite… c’est déjà ENORME !!!) …vous avez reussi à me mettre réellement en confiance ! Bref, un WE de surpassement de soi même parfois douloureux, mais au final, un grand moment de bonheur !! Moi, qui encore hier matin après pourtant déjà avoir pu appréhender l’eau sereinement samedi toute l’après midi, disais « c’est bien,… après ce stage, je serai plus à l’aise dans l’eau, mais je crois que je n’aimerai jamais l’eau ! », et bien non, après ce WE complet, je dis maintenant « à l’avenir je serai plus à l’aise dans l’eau et je commence même à aimer l’eau » : génial !!! BRAVO vraiment ! à très beintôt André pour l’hebdomadaire du samedi, Bonne continuation …et « bon séjour en Egypte ! »…”

Stagiaire

“Bonjour Yvan,

J’ai annoncé hier soir aux MNS que j’arrêtais les ateliers.

En effet, j’ai commencé avec Osez l’eau mi-octobre 2009 par un stage week-end qui a été une révélation (dans le groupe de Laurence). Avant, je ne supportais l’eau que jusqu’en haut des cuisses et pas question de mettre la tête dans l’eau. Après quelques heures, j’étais allongée sur l’eau, la tête dans l’eau, le dimanche j’ai sauté dans le grand bain à côté de l’échelle !

Jamais je n’aurai cru cela possible pour moi ! Encouragée, je me suis inscrite aux ateliers, que je n’ai jamais ratés. Et j’ai appris la brasse avec Aurélie et Delphine ; elles m’ont même appris à sauter et plonger, et à nager sans avoir pied. Mais il a fallu laisser la place dans ce groupe et Laurence a estimé que je pouvais aller dans le groupe 4 avec Sébastien et Olivier (après un petit passage dans le groupe 3). Donc là que du « sans avoir pied ». Et on a commencé le crawl qui me pose quelques soucis. Les dernières semaines, derniers mois ont été plus difficiles, j’allais aux ateliers avec des pieds de plomb car j’arrivais à saturation. Peut-être à cause du découragement de ne pas bien réussir en crawl, me voyant tellement plus nulle que les autres du groupe…

Hier, j’ai eu l’occasion de remercier personnellement André et Serge et :
Laurence qui m’a appris le B-A BA : bravo pour son savoir-faire, son humour, sa façon de dédramatiser
Delphine qui m’a appris les mouvements pour la brasse, qui m’a fait prendre confiance en moi
Sébastien que je remercie pour sa patience et pour m’avoir boostée et encouragée, parfois forcée.
Je les remercie tous ainsi qu’Aurélie et Olivier (absents hier) pour leur infinie patience. Je les admire et les félicite tous pour cette immense qualité.

Même si j’arrête les ateliers, j’aimerais quand même être encore tenue au courant des différentes activités, stages. Il n’est pas dit que je ne retournerai pas à Maurs en 2015 !
Merci à toi et André d’avoir créé Osez l’eau qui rend service à tant de personnes ! Je vous souhaite de continuer encore très longtemps.
Maintenant que la retraite est arrivée, je me prépare à vendre ma maison pour déménager dans le Sud-Ouest et me rapprocher de ma fille au sud de Toulouse et aussi de 2 frères (à Perpignan en Toulouse) et 2 cousines (à Perpignan et Villeneuve sur Lot).

Bises”

Myriam

“OSEZ L’EAU
IL SUFFIT DE DIRE ALLO
LA PORTE EST GRANDE OUVERTE
VERS UN MONDE DE DECOUVERTES
VOTRE CHEQUE FAIT
VOUS NE POURREZ PLUS RECULER
N’AYEZ ALORS PLUS QU’UN DESIR
CELUI DE VOUS FAIRE PLAISIR”

Stagiaire

“J’ai participé au stage d’aquaphobie en juin dernier.
J’avoue en être sortie quelque peu déçue ; je m’était imaginée complètement « guérie » à l’issue de celui-ci. J’ai écouté les conseils prodigués par l’équipe d’animateurs et je fréquente la piscine chaque semaine depuis ce stage. A ce jour, je n’ai plus aucune appréhension de nager tête dans l’eau et j’y prends même beaucoup de plaisir. La présence des autres nageurs ne me perturbe plus non plus. Je travaille encore les exercices au fond de l’eau..

Cet été, j’ai pu découvrir les fonds marins lors de mes vacances en Corse : une grande première et de superbes souvenirs ! Je tiens encore à remercier toute l’équipe d’Osez l’Eau et plus particulièrement Serge, mon moniteur. Je vous remercie de bien vouloir lui faire suivre ce message.

Bonne continuation dans vos activités.”

Marie-C. Walczak.